Pour tout renseignement contactez le 0805 03 18 18Devis gratuit

1 juillet 2019 Nos moyens de collecte des déchets, Recyclage

Emmanuel Macron persiste et signe en faveur du recyclage des déchets plastique à 100% d’ici 2025

Le recyclage plastique est réalisé à 30% en 2019. L’objectif est de parvenir à 100% de plastique recyclé en 2025. C’est la promesse, ambitieuse pour certains, fantaisiste pour d’autres, qu’a réitérée le président de la République à l’occasion d’une allocution devant le perron de l’Elysée, début mai. Il faut dire que la question environnementale et le sujet lié à la démarche RSE n’a jamais autant pesé sur les débats politiques, et ce n’est pas le score surprenant des Verts aux dernières Européennes qui contredira cette assertion.

L’équation du coût de production contre le coût de recyclage plastique

« Nous avons pris les engagements d’avoir 100% de plastiques recyclés d’ici 2025 », a déclaré Emmanuel Macron, réitérant une promesse de campagne sur laquelle il s’était jusque-là fait plutôt discret. En d’autres termes, le président de la République s’engage à ce que la totalité des emballages qui circulent dans l’Hexagone soient en plastique recyclable d’ici cinq ans et demi. L’exécutif a du pain sur la planche, car selon les derniers chiffres Eurostat, la France a cumulé un certain retard sur ses voisins. En effet, le taux de recyclage des déchets plastique sur le territoire a stagné à 30% en 2015, loin derrière des pays comme la Lituanie, étonnant leader européen, avec 70%, la Suède (60%) ou encore l’Allemagne (50%). Difficile, mais pas impossible, car en théorie, tous les plastiques peuvent être utilisés dans le cadre du recyclage des déchets.

L’Etat est attendu sur la question du coût lié au recyclage des déchets plastique qui devra être « plus compétitif » que le coût de production initial du plastique majoré par le coût d’incinération des déchets. En somme, l’atteinte de cet objectif, dont les enjeux sont énormes pour les Français, est étroitement liée à la résolution de cette équation mathématique. Faut-il imposer aux industriels l’utilisation des plastiques à haut potentiel de recyclabilité comme le type « PET » que l’on retrouve dans les bouteilles d’eau et de soda ? Faut-il limiter le recours au polystyrène qui coûte moins cher à produire et à incinérer qu’à recycler ? L’Etat a déjà légiféré sur une partie de cette question liée au recyclage des déchets. Rappelons qu’à compter du 1er janvier 2020, certains produits domestiques comme les cotons-tiges et les gobelets en plastique ne pourront plus être vendus en leur état actuel.

La « défiance » des consommateurs envers les entreprises « peu responsables »

Si le mode opératoire du gouvernement n’est pas encore défini, la secrétaire d’Etat auprès du ministre de la Transition écologique et solidaire, Emmanuelle Wargon, a livré quelques indices au micro de FranceInfo : « On peut aller jusqu’à des systèmes de type consigne, la décision n’est pas prise, mais c’est une option. […] On va vers une loi qui sera présentée à l’Assemblée cette année ». Rappelons que l’objectif de recyclage plastique à 100% de avait été inscrit dans le pacte entre l’Etat et la grande distribution en février 2019.

Sur un tout autre registre, le recyclage des déchets plastique devient également un enjeu commercial, dans la mesure où les consommateurs accordent toujours plus d’importance aux critères de la durabilité et de la responsabilité environnementale dans leur comportement de consommation. Ainsi, selon une étude menée puis publiée par GreenFlex en 2018, 71,5% des Français se disent concernés par la consommation responsable, avec une évolution de 11,5 points en à peine un an. Pour l’écrasante majorité des consommateurs, les actions en faveur de l’environnement doivent émaner à la fois des ménages (75%), de l’Etat (77%) mais aussi et surtout des entreprises et des marques dans le cadre d’une démarche RSE (78%). Sur ce point, nous assistons à un bond de 4,1% en à peine un an. Cette « défiance » envers les entreprises doit être prise en compte dans la stratégie commerciale pour éviter le hors-piste en ne respectant pas les critères d’une démarche rse efficace.

Vos déchets ont une valeur. Le recyclage des déchets, c’est économiser sur l’achat de la matière première, mais aussi travailler sa démarche RSE. Privacia vous accompagne dans la réduction de vos coûts de gestion, de transport et d’élimination des déchets non recyclés et vous offre un Reporting Environnemental exploitable en communication d’entreprise.

Demandez votre devis gratuit !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Demander un devis gratuit

Award winning creative agency

We are building for tomorrow because tomorrow is the future and we want to make a contribution to the wonderful digital age that is awaiting us.